arrêt-pilule-stop

Quand arrêter la pilule ?

Aujourd’hui je décide de vous parler d’un sujet qui me tient à cœur… l’arrêt de la pilule.

Je prends la pilule depuis plus de 10 ans comme beaucoup d’entre vous, j’en suis certaine. À ce jour, j’aimerais arrêter ce médicament sans pour autant avoir des enfants.

Même si les femmes sont beaucoup plus libres qu’avant, avoir un enfant et tomber enceinte, ça ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut penser que cela imposera un arrêt de votre profession et une nouvelle façon de vous organiser. Je sais que certaines sont en profession libérale, mais cela change tout de même votre rythme de vie. Et mes proches me disent aussi que c’est l’événement le plus marquant de leur vie 🙂 !

Il y a quelques mois je suis allée voir mon gynécologue. Je lui ai posé beaucoup de questions au sujet du stérilet et de l’arrêt de la pilule.

Le stérilet, moins dangereux que la pilule ?

Pour celles qui se posent encore la question, le stérilet est un dispositif intra-utérin, il est plutôt souple et mesure environ 3,5 cm de long.

sterilet-arrêt-pilule

Les avantages c’est qu’une fois posé, on ne s’en soucie pas pendant des années (généralement entre cinq et dix ans, cela dépend des stérilets). Sachez aussi qu’il est beaucoup moins chargé en hormones que la pilule donc finies les crises d’hystérie et sautes d’humeur dues à la pilule.

Avant d’arrêter la pilule, je décide donc de faire quelques recherches sur Google afin de savoir comment mon corps va réagir. Mauvaise idée !

Je déconseille les recherches sur internet lorsqu’il s’agit de la médecine, on lit tout et n’importe quoi et on s’inquiète parfois pour rien.

Sachez que nous sommes toutes différentes et les témoignages de certaines ne s’appliqueront peut-être pas à vous.

Arrêt de la pilule : les symptômes

En attendant, je vous liste quand même les différents symptômes que j’ai pu lire :

  • poussées d’acné sévères
  • cheveux gras
  • règles extrêmement douloureuses
  • poils qui repoussent plus vite

Les deux points positifs que j’ai retenus sont la perte de quelques kilos (2/3 kg) et une meilleure libido… Il ne peut pas y avoir que du négatif ! 🙂

conseils-arrêt-pilule

arrêt-pilule-stop-conseils-belle-peau

© Les Choses Poétiques

J’ai aussi lu certains témoignages de femmes qui disent avoir coupé leur comprimé de pilule en deux afin d’effectuer un sevrage. Ça pourrait avoir du sens. Notre corps est dépendant de ce médicament pendant tant d’années, mais ne le faites pas. J’en ai parlé à plusieurs médecins qui trouvent cette technique aberrante !

Je le redis mais c’est important, tous les métabolismes sont différents. Nous ne pouvons pas savoir comment nous réagirons. Certaines auront peut-être quelques symptômes et d’autres au contraire n’auront rien du tout, malheureusement on ne peut pas le savoir.

Ne vous comparez donc pas à votre meilleure amie, votre sœur… nous sommes toutes différentes.

Avant toute décision, prenez rendez-vous avec votre gynécologue. Il vous prescrira quelques examens sanguins afin de s’assurer que tout va bien.

Comment se passe la pose du stérilet ?

Le jour de vos premières règles, contactez votre gynécologue. C’est uniquement à ce moment-là que la pose du stérilet est possible.

Avant, le rendez-vous, j’étais assez stressée. Mais je ne pouvais m’empêcher de penser à tous les avantages : ne plus avoir à prendre la pilule chaque jour, ne plus imposer autant d’hormones à mon corps.

Sachez que l’angoisse que l’on se fait du stérilet est surtout psychologique. Le temps de pose dure quelques secondes. Par contre, après la pose, les douleurs dans le bas-ventre sont bien présentes. Prenez du Spasfon et du Doliprane, cela apaisera les tensions.

Cet article est différent de ce que j’ai l’habitude d’écrire mais c’était important pour moi de vous faire part de mes expériences. Je sais que vous êtes nombreuses à vous poser les mêmes questions. Pour ma part, avec le stérilet, vous remettez votre corps en marche, arrêté depuis plusieurs années à cause de la pilule. Je rappelle qu’avec la pilule votre ovulation est endormie en permanence et que les cycles sous pilule sont artificiels.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *